0891150445

Action de formation préalable au recrutement – AFPR

L’Action de formation préalable au recrutement est une formation de préparation à la prise d’un poste. Elle finance une partie des frais liés à la formation en interne ou auprès d’un organisme extérieur. L’AFPR est ouvert aux demandeurs d’emploi désirant se former dans le but de trouver un poste. Elle permet ainsi d’obtenir toutes les compétences que l’emploi nécessite.

AFPR formation rémunérée

Qu’est-ce que l’AFPR ?

Toutes les personnes inscrites à Pôle Emploi peuvent bénéficier de l’AFPR. Ce financement pour les formations permet aux demandeurs d’emploi d’améliorer leurs compétences ou d’en acquérir de nouvelles.

Pour bénéficier de l’AFPR, il faut avoir reçu une proposition d’emploi qui est soit un CDD de plus de 6 mois au minimum et 12 mois au maximum. Cette proposition doit requérir une formation en interne ou en externe en vue d’adapter les compétences du demandeur.

L’action de formation préalable au recrutement est donc une aide financière relevant de Pôle emploi. Si une partie des frais de formation sont à la charge de ce dispositif, l’autre partie incombe toutefois à l’employeur. Dans ce cas, il existe des conditions pour que celui-ci puisse y être éligible.

Quelles sont les personnes éligibles à l’AFPR ?

Inscrit à Pôle emploi

Toutes les personnes inscrites à Pôle Emploi peuvent bénéficier de l’action de formation préalable au recrutement. Pour cela, elles doivent recevoir en amont une proposition d’emploi qui requiert une formation au sein même de l’entreprise d’embauche ou auprès d’un organisme de formation.

Les demandeurs d’emploi

Les demandeurs d’emploi, indemnisés ou non, sont concernés par cette disposition. Il en va de même pour les bénéficiaires d’un accompagnement Contrat de Reclassement Professionnel / Contrat de Transition Professionnel ou Contrat de Sécurisation Professionnelle (CSP).

Contrats de travail

Quant aux contrats de travail ouvrant à une AFPR, ce sont :

  • Les contrats à durée indéterminée de 6 mois minimum à 12 mois maximum,
  • Les contrats de professionnalisation à durée déterminée de moins de 12 moins,
  • Les contrats de travail temporaire (si les missions durent moins de 6 mois dans les 9 mois suivants la formation).

Quant aux employeurs, ceux du secteur public et ceux du secteur privé peuvent déposer une offre auprès de Pôle Emploi.

Quel est le statut du bénéficiaire de l’AFPR ?

Durant toute la durée de l’Action de formation préalable au recrutement, l’intéressé dispose du statut de stagiaire de la formation professionnelle rémunérée. À ce titre, il perçoit l’aide au retour à l’emploi formation (AREF) s’il est demandeur d’emploi indemnisé. S’il n’est pas indemnisé, il perçoit une rémunération de formation Pôle Emploi, appelée RFPE.

Dans certains cas, les déplacements du bénéficiaire de l’AFPR peuvent être pris en charge par une aide à la mobilité. Il en va de même pour les repas et l’hébergement, s’ils sont nécessaires durant la durée de la formation. Dans ce cas, il faut fournir les justificatifs nécessaires et en faire la demande.

Quelle est la durée de la formation AFPR ?

La formation dans le cadre de l’AFPR dure au maximum 400 heures, que ce soit à temps plein ou à temps partiel. Le bénéficiaire peut néanmoins faire plus d’heures s’il dépend du Plan d’Investissement dans les Compétences (PIC) ou d’autres dispositifs spécifiques.

Pour savoir si vous avez droit à ce type d’exception, il faut prendre conseil auprès d’un référent Pôle Emploi. Il est à noter que ladite formation se passe soit auprès de l’employeur dans le cadre d’un tutorat ou chez un prestataire de formation externe.

Quelles sont les aides versées au futur employeur dans le cadre de l’AFPR ?

Une fois que le demandeur d’employeur est embauché par un employeur dans le cadre d’une AFPR, il bénéficie du financement de la formation :

  • 5 euros net maximum par heure pour les formations en entreprise, c’est-à-dire en interne, avec un plafond de 2 000 euros maximum,
  • 8 euros net maximum par heure pour les formations effectuées auprès d’un organisme externe, dans la limite de 3 200 euros.

Cette aide est versée à l’employeur qui procède au recrutement.

Les rémunérations et prises en charge du bénéficiaire de l’AFPR

Les bénéficiaires de l’AFPR reçoivent une rémunération pendant toute la durée de la formation. Le montant minimum est de 20,54 euros par jour. Pour les personnes qui n’ont plus droit à cette subvention pendant l’AFPR, ils peuvent prétendre à la Rémunération de Fin de Formation (RFF ou R2F).

Les bénéficiaires qui ne sont pas indemnisés par Pôle Emploi, mais qui sont éligibles au RSA, peuvent aussi prétendre à la Rémunération de formation Pôle Emploi – RFPE (652,02 euros par mois dans le cadre d’une formation à plein temps). Pour les travailleurs handicapés, cette rémunération est 1932,52 euros.  

Comment mettre en place une AFPR ?

Il existe 3 étapes clé pour mettre en place une Action de formation préalable au recrutement. Ces démarches incombent aussi bien au demandeur d’emploi qu’à l’employeur.

1- Manifestation d’intérêt du demandeur d’emploi ou de l’employeur

Les demandeurs d’emploi doivent trouver une entreprise susceptible de recruter pour un poste qui requiert de nouvelles compétences. Ils peuvent alors lui demander de financer une formation via l’AFPR.

Pôle Emploi peut également diffuser une offre directement en relation avec une action de formation préalable au recrutement. Ainsi, cela signifie que l’employeur l’a contacté en premier lieu et a mentionné son intention de recourir à ce dispositif pour recruter du personnel.

Il est néanmoins nécessaire de se rapprocher d’un conseiller Pôle Emploi pour toutes les demandes d’AFPR. Ce dernier pourra vous guider dans toutes les démarches.

Quant à l’employeur, il peut se tourner vers un conseiller entreprise dédié s’il pense recourir à l’AFPR afin d’en déterminer les modalités.

2 – Organisation d’un entretien tripartite

Une fois que les détails seront réglés, Pôle Emploi va convoquer la société et le demandeur d’emploi.

Une réunion sera alors organisée entre ces 3 parties pour définir les compétences à développer et mettre en place le programme de formation. Celui-ci doit être personnalisé en fonction des besoins de l’employeur, mais aussi des capacités actuelles du demandeur d’emploi.

3 – Demande de l’Action de formation préalable au recrutement

Une fois la réunion clôturée, le demandeur d’emploi reçoit une demande AFPR dans son espace personnel sur le site pole-emploi.fr. Il suffit d’aller dans la rubrique « Mon parcours de formation », puis « Mes demandes de financement ».

Cette demande est initiée par le futur employeur et est accompagnée du plan de formation personnalisé.

Une fois la demande reçue, le bénéficiaire doit donner son accord pour suivre la formation proposée. La demande est ensuite transmise à Pôle Emploi pour validation. Une fois ces démarches effectuées, le demandeur d’emploi peut suivre la formation.

Durant toute la durée de la formation, la personne en question aura le statut de stagiaire. Le contrat de travail sera disponible dans son espace personnel Pôle Emploi.

L’entreprise ou l’organisme de formation y joindra également le bilan de la formation.

Quelles sont les différences entre l’AFPR et la POEI ?

La POEI (Préparation opérationnelle à l’emploi individuelle) et l’AFPR concernent toutes les deux la formation des demandeurs d’emploi en vue d’une embauche. Cependant, il existe des différences notables, que ce soit concernant les contrats concernés ou les conditions du financement ainsi que les démarches à faire pour en bénéficier.

Les différences sur les contrats concernés

La POEI concerne le recrutement de longue durée, contrairement à l’APFR qui relève uniquement des contrats temporaires. Ainsi, la Préparation opérationnelle à l’emploi individuelle permet de financer la formation préalable pour les postes en CDI ou CDD de plus de 12 mois.

Les conditions de financement

Même si les deux aides peuvent concernées une formation en interne ou dans un organisme extérieur, contrairement à l’APFR, la POEI peut être cofinancé par l’OPCO dont relève l’entreprise. Mais cela uniquement si l’OPCO a signé une convention nationale avec Pôle Emploi et selon les modalités définies dans ladite convention.

Si tel est le cas, elle pourra financer une partie ou la totalité des heures de formation lorsqu’elle doit se faire auprès d’un organisme extérieur.

Les différences sur la démarche à effectuer

Dans les deux cas, Pôle Emploi accompagne le demandeur d’emploi dans la mise en place de la formation. Néanmoins, pour la POEI, il doit aussi contacter l’OPCO.

La réunion engage également l’OPCO dans le cadre d’un POEI. Pour rappel, elle a pour but de fixer les modalités de la formation, son contenu ainsi que le lieu dans lequel elle va se dérouler (en interne ou en externe).

Après la signature de la convention, le candidat démarre la formation, sous l’autorité d’un tuteur.

N’hésitez pas à prendre conseil auprès de Pôle Emploi ou de l’OPCO connaître vos possibilités, que ce soit le demandeur ou l’employeur.

ACTUALITés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.