0891150445

Focus sur la préparation opérationnelle à l’emploi individuelle (POEI) de Pôle emploi

Entretien de recrutement

Vous êtes une entreprise, et vous peinez à trouver le candidat idéal pour occuper un poste vacant au sein de votre structure ? Ou, êtes-vous un demandeur d’emploi qui a trouvé une offre d’emploi intéressante, mais vous constatez que quelques compétences vous font défaut pour convenir au poste ? Dans les deux cas, il existe une solution qui convient aux deux parties. Cette solution est proposée par Pôle emploi et répond au nom de POEI – Préparation Opérationnelle à l’Emploi individuelle. Si c’est la première fois que vous en entendez parler, et que vous ne savez pas à quoi cela fait référence, remédiez-y et découvrez les essentiels à savoir sur ce dispositif dans le présent guide.

Présentation de la Préparation Opérationnelle à l’Emploi individuelle de Pôle emploi

Il s’agit d’un dispositif d’aide à destination des employeurs et des chefs d’entreprise les permettant de trouver facilement le candidat idéal pour un poste vacant au sein de la société. En effet, dans la plupart des cas, les profils qui postulent aux offres de recrutement présentent des atouts intéressants, mais manquent de compétences techniques pour le poste proposé.

Dans l’optique d’éviter une perte de temps conséquent dans la recherche d’un profil parfait, le dispositif POEI permet donc à l’employeur de bénéficier d’une aide financière visant à former le candidat concerné pour le poste.

À noter que la prise en charge des coûts liés à la formation peut être soit partielle soit totale.

Pour les demandeurs d’emploi, ce dispositif facilite l’accès à l’emploi, car il est possible, avec l’accord du futur employeur, de bénéficier d’une formation dans le cadre de la POEI.

Quelles sont les conditions d’attribution du POEI ?

La POEI s’adresse tant aux employeurs qu’aux demandeurs d’emploi ainsi qu’à certains salariés bénéficiant d’un contrat spécifique.

Pour les employeurs

La Préparation Opérationnelle à l’Emploi individuelle s’adresse aux entreprises du secteur privé et celles appartenant au secteur public.

Pour bénéficier de la subvention accordée dans le cadre de ce dispositif, l’entreprise doit remplir les critères d’éligibilité suivants :

  • Être à jour dans les contributions à l’assurance chômage ;
  • Déposer une offre d’emploi auprès de Pôle emploi dans un secteur rencontrant des difficultés de recrutement ;
  • Ne pas avoir procédé à un ou plusieurs licenciements économiques lors des 12 derniers mois qui précèdent la demande.

Enfin, l’embauche du candidat ayant fait l’objet de la demande de POEI doit se faire sous un contrat à durée indéterminée ou un contrat à durée déterminée d’une durée de 12 mois minimum. Il est aussi possible d’opter pour un contrat de professionnalisation à durée indéterminée ou à durée déterminée de 12 mois minimum.

Pour les demandeurs d’emploi

Pour les personnes en recherche d’emploi, le seul critère à remplir pour accéder à une formation financée par la POEI est d’être inscrit à Pôle emploi. Il n’existe aucune condition d’indemnisation à respecter.

Pour les salariés

Les salariés qui peuvent bénéficier de ce dispositif sont ceux qui disposent de l’un des contrats suivants :

  • CRP – CTP ou Contrat de Reclassement professionnel – Contrat de Transition professionnelle ;
  • Contrat de Sécurisation professionnelle ;
  • CUI – CAE ou Contrat unique d’insertion – Contrat d’accompagnement dans l’Emploi ;
  • CUI – CIE ou Contrat unique d’insertion – Contrat Initiative Emploi ;
  • CDD au sein d’une SIAE ou Structure d’Insertion par l’Activité économique.

Enfin, pour les salariés disposant d’un contrat de travail à temps partiel, la POEI est disponible à condition d’effectuer au moins 20 heures de travail par semaine.

Une durée de travail hebdomadaire inférieure est acceptable pour les personnes en situation de handicap ou en situation d’invalidité ainsi que celles victimes d’un accident de travail ou de maladies professionnelles. Il est toutefois nécessaire de présenter une attestation délivrée par un médecin spécialisé dans la médecine du travail.

Quel est le montant du POEI ?

Ce dispositif, une fois enclenché, permet à l’entreprise de bénéficier d’une aide financière pouvant prendre en charge jusqu’à 400 heures de formation.

Pour une formation en interne, le montant de l’aide financière est de 5 euros par heure de formation et dans la limite de 400 heures prises en charge, soit 2 000 euros maximum.

Pour une formation en externe, le montant de l’aide est de 8 euros maximum par heure de formation. En tenant compte de la limite de 400 heures, le montant maximal accordé dans le cadre de la POEI est donc de 3 200 euros.

Le plafond de l’aide versée peut être modifié si la direction régionale de Pôle emploi le décide.

Concernant les modalités de versement, le versement est effectué à la fin de la formation ou au plus tard, le jour de l’embauche. La somme est ainsi versée directement à l’employeur ou au prestataire de formation externe.

Quelles démarches entreprendre pour mettre en place la POEI ?

Les procédures à entamer sont différentes pour les chefs d’entreprise et pour les demandeurs d’emploi.

Pour les chefs d’entreprise

Pour la mise en place d’une POEI, l’employeur doit suivre les étapes suivantes :

  1. Contacter Pôle emploi au 3995 ou se rendre directement en agence pour déposer une offre d’emploi ;
  2. Trouver, avec l’aide de Pôle emploi ou non, un candidat jugé qualifié pour occuper le poste vacant ;
  3. Mettre en place, avec Pôle emploi, un plan de formation indiquant le contenu de la formation, les objectifs, le lieu où la formation va se dérouler ainsi que l’organisme choisi pour la formation ;
  4. Procéder, avant le début de la formation, à la signature d’une convention indiquant toutes les informations relatives à la formation ;
  5. Assigner un tuteur référent au futur salarié.

En termes de dossier à fournir, l’entreprise doit constituer un dossier à faire parvenir à Pôle emploi renfermant :

  • Le bilan du dispositif ;
  • Une copie du contrat de travail ayant été signé par la personne embauchée et par le représentant de l’entreprise ;
  • Une facture faisant mention des heures de formation réalisées sur celles prévues.

Enfin, le dossier doit indiquer le relevé d’identité bancaire (RIB) de l’entreprise ou du prestataire de formation externe pour le versement.

Pour les demandeurs d’emploi

Pour les personnes en quête d’emploi, 3 étapes sont à respecter pour bénéficier d’une formation dans le cadre de la POEI :

  1. Identifier une offre d’emploi à laquelle vous êtes susceptibles d’être retenus ou identifier une offre indiquant la possibilité d’une embauche après une POEI ;
  2. Se présenter à l’entretien organisé par Pôle emploi entre vous, l’entreprise et un conseiller Pôle emploi afin de réaliser un bilan de compétences et de constituer un plan de formation ;
  3. Donner votre validation pour assister à la formation proposée dans le cadre de la POEI.

À noter que la proposition du plan de formation est accessible en ligne depuis l’espace personnel Pôle emploi du demandeur d’emploi. Il faut alors accéder à la rubrique « Mon parcours formation » puis « Mes demandes de financement ».

La formation débutera immédiatement après la réception de l’accord du candidat. Tout au long de la période de formation, celui-ci disposera du statut de stagiaire de la formation professionnelle. Une rémunération est possible en fonction de la situation du candidat.

À la fin de la formation, le contrat de travail envisagé et un bilan de formation seront transmis au stagiaire dans son espace personnel sur Pôle emploi. Si les clauses indiquées lui conviennent, il devra alors signifier son accord. Son embauche sera finalisée aussitôt.

Il convient de préciser qu’à chaque changement de statut, c’est-à-dire, de demandeur d’emploi à stagiaire de la formation professionnelle à salarié, la personne concernée devra procéder à une actualisation Pôle emploi. Un défaut d’actualisation peut conduire à une radiation de la personne de l’organisme.

Et pour les contrats d’une durée inférieure à 12 mois ?

Pour les postes dont le contrat de travail est d’une durée inférieure à 12 mois, le dispositif équivalent à la POEI est l’AFPR ou Action de Formation Préalable au Recrutement. Les types de contrats visés dans le cadre de l’AFPR sont :

  • Les CDD d’une durée comprise entre 6 à 12 mois ;
  • Les contrats de professionnalisation à durée déterminée d’une durée de 12 mois maximum ;
  • Les contrats de travail temporaire d’une durée 6 mois et plus au cours des 9 mois suivant la formation.

L’entreprise ou le candidat intéressé par ce dispositif peut contacter Pôle emploi pour connaître les modalités de mise en place.

Sommaire

ACTUALITés

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.