0891150445

Inscription Pôle emploi : le chômage est-il rétroactif ?

Après un licenciement ou au terme de votre contrat de travail, vous pouvez parfois bénéficier d’allocations chômage durant votre recherche d’emploi. Pour être indemnisé rapidement, vous devez toutefois entamer les démarches nécessaires à votre inscription Pôle emploi. Si vous tardez à informer l’organisme de votre statut de demandeur d’emploi, vos versements seront-ils rétroactifs ? On vous dit tout.

Quand dois-je procéder à mon inscription Pôle emploi ?

Lorsque vous êtes éligible au versement d’allocations chômage, vous devez impérativement vous inscrire en tant que demandeur d’emploi au plus vite. En effet, la date à laquelle vous procédez à votre inscription Pôle emploi est importante, puisse que c’est elle qui détermine quand aura lieu votre premier versement. Au terme d’un contrat de travail ou après un licenciement, il est donc primordial de réaliser cette démarche dans les plus brefs délais.

Pour faire valoir vos droits au chômage, vous pouvez vous inscrire comme demandeur d’emploi en ligne, depuis votre smartphone ou votre ordinateur, par courrier postal ou encore au sein d’une agence Pôle emploi.

Le chômage est-il rétroactif ?

Si vous tardez à réaliser votre inscription Pôle emploi, vous serez financièrement pénalisé. En effet, lorsque votre contrat de travail prend fin, il peut être tentant de prendre quelques vacances avant de vous pencher sur votre avenir professionnel. Or, aucune rétroactivité ne sera appliquée sur vos droits au chômage si vous procédez à une inscription tardive. En clair, si vous réalisez cette démarche un mois après avoir perdu votre emploi, votre premier mois de chômage ne vous sera pas versé.

Malgré une politique claire au sujet du chômage rétroactif, l’organisme conserve son caractère social et agit quelque peu au cas par cas lorsque cette situation se présente. En saisissant le directeur régional Pôle emploi pour lui faire part de votre bonne foi et de vos difficultés financières, vous pourrez peut-être bénéficier du chômage rétroactif.

Qu’en est-il de l’oubli d’actualisation Pôle emploi ?

Les demandeurs d’emploi doivent chaque mois actualiser leur situation professionnelle lorsqu’ils sont indemnisés par Pôle emploi. Cette démarche rapide est nécessaire pour obtenir l’ordre de virement nécessaire à votre paiement. Si vous omettez de réaliser cette formalité, aucun paiement ne vous sera adressé.

Réinscrivez-vous au plus vite au chômage

La période d’actualisation étant plutôt large (du 28 de chaque mois au 15 du mois suivant) vous laisse l’opportunité de vous rattraper en cas d’oubli. Or, si vous constatez un retard d’actualisation supérieur à plusieurs semaines, voire mois, il y a de fortes chances pour que vous soyez désinscrit de Pôle emploi et que votre chômage soit suspendu. Réinscrivez-vous au plus vite pour être à nouveau indemnisé par l’organisme.

Pas de chômage rétroactif en cas d’oubli d’actualisation

En revanche, une réinscription à Pôle emploi ne signifie pas que les droits à l’ARE qui ne vous ont pas été versés ces dernières semaines seront rétroactifs. En effet, tout comme lorsque vous vous inscrivez tardivement comme demandeur d’emploi, l’oubli d’actualisation est considéré comme un manquement à vos obligations et la perte de ressources qui en découle comme une sanction.

Comment demander le chômage rétroactif à Pôle emploi ?

Pôle emploi demeure un organisme social, déployé pour venir en aide à des personnes qui justifient de ressources modestes, notamment de par leur absence de revenus issus d’une activité professionnelle. Lorsque votre budget est mis à mal par l’interruption soudaine de vos droits ou en l’absence d’une rémunération rétroactive, des recours existent. En effet, deux acteurs distincts peuvent être sollicités afin que vous soit octroyé de manière exceptionnelle un chômage rétroactif.

Contactez le directeur régional Pôle emploi

Dans un premier temps, vous pouvez contacter le directeur régional Pôle emploi par voie postale afin de lui exposer vos difficultés financières. En joignant des documents qui attestent de votre précarité (enfants à charge, dépenses, justificatifs de ressources…), vous pourrez peut-être convaincre le directeur de vous verser votre ARE de manière rétroactive. Cette exception peut être décidée au cas par cas, que vous ayez oublié d’actualiser votre situation ou de procéder à votre inscription.

Adressez-vous au médiateur Pôle emploi

Il se peut que votre requête ne soit pas entendue et que vous soyez notifié d’un refus d’indemnisation rétroactive de vos allocations chômage. Si cette réponse vous met dans une position financière difficile, vous pouvez la contester en saisissant le médiateur Pôle emploi. À l’aide d’une personne neutre, vous pourrez peut-être convaincre l’organisme de vous verser vos droits malgré une politique claire à ce sujet. Pour éviter des interruptions d’indemnisation, pensez à vous inscrire au plus tôt et à actualiser chaque mois votre situation.  

ACTUALITés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *