0891150445

Les métiers qui recruteront le plus d’ici 2030

File d'attente entretien d'embauche

D’ici 2030 de nombreux métiers vont recruter dans leur domaine. D’après l’étude complète de France Stratégie et de la Dares (Direction de l’animation, de la recherche et des statistiques) reliée au ministère du Travail, certains métiers recruteront plus que d’autres. Alors quels seront les meilleurs secteurs d’activité pour (re)trouver du travail ?

Une étude sur les secteurs d’activité en plein essor

Avec la crise sanitaire, le réchauffement climatique, le vieillissement de la population…, le marché du travail connaît un vrai changement. La reprise de l’économie en 2021 a ouvert des portes et de nouvelles opportunités. En effet, l’étude menée par France Stratégie et la Dares a permis d’analyser le développement de plusieurs secteurs d’activité et les grandes évolutions professionnelles qui façonneront le panorama du monde du travail.

L’étude prend en compte 37 secteurs d’activité et 83 métiers. Il en ressort que d’ici 2030, 800 000 postes seront à pourvoir chaque année.

Quels sont les secteurs les plus prisés d’ici 2030 ?

Entre 2019 et 2030, les métiers comptant le plus d’offres d’emploi sont notamment rassemblés dans le médical, dans l’informatique et dans la construction.

Santé et service à la personne

Le secteur de la santé et le service à la personne sont des secteurs très prisés, qui seront de plus en plus attractifs en raison du vieillissement de la population. Selon l’étude, 3 millions de personnes seront également en perte d’autonomie d’ici 2030. Ainsi les besoins seront plus forts et les offres à pourvoir beaucoup plus nombreuses.

Le secteur de l’informatique

Le secteur informatique explose également en raison de la généralisation du télétravail dû à la pandémie. Son nombre de travailleurs sera alors en constante évolution jusqu’à 2030. Cette main-d’œuvre ne peut, souvent, pas être automatisée donc elle reste très recherchée. Ce secteur fait également partie des secteurs qui sont créateurs d’emploi.

Construction et bâtiment

Le secteur de la construction et du bâtiment va aussi voir son nombre de travailleurs exploser d’ici 2030. Selon l’étude, le secteur pourrait accueillir 190 000 postes entre 2019 et 2030. Cela s’explique du fait de l’urgence climatique qui amène à changer les habitudes de construction et l’envie de recentraliser en France ses méthodes de construction.

Quels sont les métiers qui ont le plus de postes à pourvoir ?

Avec des secteurs en essor comme le médical, l’informatique et la construction, les recruteurs recherchent, et rechercheront d’ici 2030, notamment parmi ces 10 métiers :

  • agents d’entretien,
  • enseignants,
  • aides à domicile,
  • conducteurs de véhicules,
  • aide soignants,
  • cadres de services administratifs,
  • cadres commerciaux,
  • infirmiers et sages-femmes,
  • ingénieurs en informatique,
  • ouvriers qualifiés…

On peut expliquer cette recherche de profils :

  • d’une part, par le nombre de départs à la retraite important (agents d’entretien, enseignants, aides à domicile),
  • d’autre part, par la création d’emplois ou leur destruction dans certains secteurs (ingénieurs en informatique, infirmiers, aides-soignants).

Cela s’explique aussi en raison du nombre de formations en expansion dans certains domaines et pas dans d’autres : les métiers qui bénéficient d’une richesse de formation auront alors forcément moins de problèmes de recrutement.

Quels sont les types de profils qui seront les plus appréciés ?

Selon l’étude, le marché du travail aurait un attrait pour les personnes les plus qualifiées, les plus diplômées. Les différentes créations d’emploi à venir sont favorables aux diplômés d’un enseignement supérieur : 1,8 millions d’emplois seront occupés par des diplômés du supérieur d’ici 2030. Tandis que les personnes ayant le baccalauréat seraient présentes dans “seulement” 800 000 postes.

Les plus qualifiés trouveront des postes dans les activités juridiques, les services administratifs et le secteur commercial. D’autres pourront travailler dans l’informatique, la construction, la santé, la recherche et le développement : il y aura environ 80 à 150 000 postes dans chacun de ces secteurs.

Les moins qualifiés (niveau baccalauréat) pourront être plus facilement embauchés dans le secteur de la construction (55 000 postes créés) mais aussi dans le médico-social et la santé comme aide à domicile.

Sommaire

ACTUALITés

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.