0891150445

VAE (Validation des Acquis de l’Expérience)

Homme derrière ordinateur validation VAE

La validation des acquis de l’expérience ou VAE est un procédé via lequel toute personne peut faire valider son expérience pour obtenir une certification professionnelle. Ainsi, si vous avez exercé un métier pendant au moins un an, vous pouvez valider votre expérience par une certification professionnelle afin de prétendre à une meilleure carrière. Toutefois, la VAE est soumise à des conditions. De plus, un financement est nécessaire. Suivez cet article pour en savoir plus.

Validation des Acquis de l’Expérience : c’est quoi ?

La Validation des Acquis de l’Expérience permet d’obtenir un certificat professionnel ou un diplôme sans faire une formation grâce à son expérience. Un jury composé de professionnels sera chargé d’évaluer les acquis du candidat pour ensuite délivrer la certification choisie. Cette dernière sera enregistrée au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) pour vous faire valoir ce droit.

La VAE est donc une solution rapide pour faire reconnaître ses aptitudes et ses connaissances professionnelles. Elle permet ainsi d’augmenter son niveau d’études et de certifier ses compétences pour prétendre à une évolution de carrière. C’est une pratique très avantageuse pour les personnes qui n’ont pas le temps de suivre une formation diplômante.

Validation des Acquis de l’Expérience : qui peut en être bénéficiaire ?

Tout le monde, sans condition d’âge ni de diplôme, peut bénéficier de la VAE. Il suffit de justifier d’au moins 1 an d’expérience à temps complet, soit 1 607 heures.

Vous pouvez exercer en tant que :

  • Salarié ou non d’une activité professionnelle,
  • Bénévolat ou volontariat,
  • Sportif de haut niveau,
  • Responsable syndicale,
  • Élu local.

Il est à noter que la certification visée doit être en rapport avec l’expérience.

VAE : comment ça marche ?

Pour obtenir la VAE, le candidat doit en faire la demande en remplissant un dossier donc lequel il décrit les activités principales qu’il exerce ou a exercées. Tous les détails de l’activité doivent être renseignés, comme le contexte professionnel, les ressources mobilisées, le nombre d’heures effectué, etc.

Le candidat doit fournir :

  • Les documents justifiant la durée les activités exercées,
  • Les attestations justifiant la durée des formations (initiales ou continues) réalisées en situation de travail,
  • Les certifications ou parties de certifications obtenues,
  • Les documents spécifiques réclamés par l’organisme de certification,
  • Le formulaire de candidature complété et signé (cerfa n°12818)

Ce dossier sera ensuite évalué par le jury. Ce dernier doit vérifier que le dossier est bien recevable, notamment en ce qui concerne la durée d’activité requise, aux compétences et aux aptitudes que nécessite le diplôme auquel vous prétendez. Il aura ensuite 2 mois pour notifier la recevabilité ainsi que la date de l’entretien.

À l’issue de ce dernier, le candidat pourra valider tout ou une partie du diplôme visé. En cas de validation partielle, des conseils et des orientations sont apportés au candidat pour obtenir le diplôme en totalité. La décision du jury vous sera notifiée par un acte de procédure ou une décision via un courrier du chef de l’établissement d’enseignement supérieur ou l’organisme certificateur concerné.

Le candidat a-t-il droit à un congé pour préparer sa demande de VAE ?

Afin de préparer son dossier, le candidat à une validation des acquis professionnels peut demander un congé à son employeur. Toutefois, cela est soumis à quelques conditions et la durée dudit congé est limitée.

Pour les candidats en CDI

Vous avez la possibilité de demander un congé pour valider des acquis professionnels auprès de votre employeur. Cela se fait sans aucune condition d’ancienneté. La durée du congé ne pourra toutefois pas excéder 24 heures de temps de travail.

Pour les candidats en CDD

Pour avoir droit à un congé de VAE, les salariés en CDD doivent justifier d’au moins 24 mois d’activités au cours des 5 dernières années, dont 4 mois consécutifs. La durée du congé ne peut excéder 24 heures.

Pour les candidats en intérim 

Pour obtenir un congé de VAE, un candidat en intérim doit justifier 1 600 heures travaillées au sein d’une entreprise de travail temporaire pour les 12 derniers mois. La durée de ce congé ne peut excéder 24 heures de travail.

Pour les candidats salariés du secteur public

Le congé pour VAE est accessible aux agents et titulaires ou pas de la fonction publique, mais ne peut dépasser 24 heures de service. Un délai de franchise de 12 mois doit toutefois être respecté entre 2 VAE.

Pour les candidats demandeurs d’emploi

Que les candidats soient indemnisés ou pas, ils peuvent jouir de la VAE dans le cadre du plan d’action de Pôle Emploi.

Où s’informer sur la Validation des Acquis de l’Expérience ?

Pour vous renseigner sur les conditions ainsi que les démarches pour une Validation des Acquis de l’Expérience, il est conseillé de s’orienter vers l’atelier VAE proposé par Pôle Emploi. Un conseiller sera à votre disposition pour identifier les expériences que vous avez eues et déterminer lequel pourra ouvrir à une VAE. Il vous donnera également les certifications possibles et quels sont les organismes valideurs concernés. Grâce à cette orientation, vous ferez le meilleur choix.

Il existe également des Points-Relais conseils qui pourront vous recevoir en entretien individuel. Vous pouvez prendre un rendez-vous. Aucun frais ne vous sera demandé. Vous obtiendrez également des conseils ainsi qu’une première analyse de la pertinence de votre projet. Vous recevez aussi des conseils sur la stratégie à adopter pour obtenir la certification à laquelle vous prétendez.

Comment financer votre VAE ?

Il faut savoir que la Validation des Acquis de l’Expérience n’est pas gratuite. En effet, vous devez payer les frais de l’organisme qui va vous délivrer le diplôme et les membres du jury pour l’examen et la validation de votre dossier. Mais le financement ne doit pas être un frein à votre projet de VAE. Il existe en effet plusieurs modes de prises en charge possible.

Mise en place par la loi relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale, la CPF a remplacé le DIF depuis le 1er janvier 2015. Pour financer votre VAE, sachez qu’elle est éligible au CPF si vous êtes salarié.

La VAE à l’initiative de votre employeur, avec votre accord

Votre employeur peut vous proposer la prise en charge de votre VAE dans le cadre du plan de formation de la société. Ce dernier va couvrir les frais de validation (inscription, constitution du jury, etc.), les frais d’accompagnement et la rémunération pendant les 24 heures de congé.

Pour y avoir droit, vous devez signer une convention avec votre employeur et le ou les organismes intervenants dans votre VAE. Cette dernière marque votre consentement pour la procédure de validation des acquis professionnels.

La VAE à votre initiative dans le cadre du compte personnel de formation (CPF)

Dans ce cas, vous devez suivre un accompagnement VAE en dehors de votre temps de travail. Votre rémunération n’en sera pas affectée si vous ne vous absentez pas de votre poste. Par contre, le temps passé en accompagnement VAE n’entraîne aucune indemnisation particulière. Vous trouverez sur le site www.votrecompteformation.gouv.fr tous les détails sur l’application de ce processus ainsi que les démarches de suivi de votre accompagnement VAE.

Pour le financement, vous serez couvert :

  • Soit par votre employeur (s’il a conclu un accord triennal de gestion en interne du CPF) ;
  • Soit par l’OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agréé) dont relève votre entreprise.

Le financement est toutefois soumis à des plafonds. N’hésitez pas à vous renseigner.

La VAE est à votre initiative dans le cadre d’un congé VAE

Le financement de votre VAE dans ce cas revient à l’OPACIF (Organisme Paritaire Agréé au titre du Congé Individuel de Formation) auquel votre employeur verse sa contribution. A défaut, ce sera à l’organisme collecteur de la branche professionnelle dont relève votre entreprise ou à l’organisme interprofessionnel régional (Fongecif).

La prise en charge demande toutefois une demande et une acceptation de ces organismes. Les frais pour votre VAE pourront être pris en charge totalement ou partiellement en fonction des règles et des priorités de l’OPACIF.

Cette demande de financement peut néanmoins être refusée si :

  • Elle n’est pas en rattachement avec une action VAE,
  • Plusieurs VAE sont menées en même temps,
  • L’organisme de validation ne figure pas dans la liste d’arrêtés du collecteur.

Si aucune de ces solutions ne marche pour vous, vous devez financer votre projet vous-même. Il est également possible de financer en partie pour montrer votre bonne foi.

Quid de l’accompagnateur ?

Il est tout à fait possible de mener seul un projet de VAE. Cependant, il est conseillé de vous faire épauler pour analyser vos expériences, identifier vos acquis et déterminer le référentiel du diplôme correspondant. Cette démarche vous permettra de mettre toutes les chances de réussite de votre côté.

Les organismes valideurs fournissent une liste des accompagnateurs agréés en lien avec leur certification. L’accompagnateur vous aide à organiser votre dossier de validation et facilite la mise en lien des acquis et du diplôme. Il vous informe également sur les démarches de validation et vous assiste lors de la rédaction de votre demande.

L’accompagnateur relit vos notes et apporte les précisions essentielles pour augmenter vos chances de validation. Il vous offre également son soutien pour décoder les attentes particulières de votre domaine et vous prépare à affronter le jury lors de l’entretien.

Cet accompagnement peut être collectif ou individuel. Il est toutefois important de noter que cette prestation est payante. N’hésitez pas à consulter votre conseiller auprès de Pôle Emploi pour vous aider à trouver une prise en charge pour cet accompagnement.

Sommaire

ACTUALITés

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.